Shopping Cart

Comment avez-vous commencé à vendre des culottes en ligne ?

Je me suis lancée dans ce secteur un jour lorsque j’étais assise sur un banc avec une amie. Nous plaisantions sur la somme que nous pourrions gagner en vendant des culottes sales, et, nous sommes arrivées à la conclusion qu’il fallait que nous les vendions. Je voyais mes tétons de mon amie se mettre à pointer, nous n’avons donc pas hésité une seconde. Nous nous sommes rendues compte qu’il y avait une vraie demande, alors nous avons décidé de prendre les choses au sérieux. Ma copine a arrêté depuis qu’elle s’est mise avec son petit copain, maintenant son mari. Moi, je ne peux pas, j’y ai pris goût, c’est plus fort que moi. J’aime savoir que les hommes bouffent les culottes sales que je mets en vente.

 

Quel genre de personnes les achètent ?

Cela varie totalement, mais il faut reconnaître que les hommes qui les commandent sont pour la plupart célibataires ou commandent à l’insu de leur partenaire. J’ai déjà eu un homme qui a commandé dont la femme est malade et, bien qu’ils aient une relation amoureuse, ils ne sont plus intimes. Il m’a dit qu’il voulait juste le parfum d’une femme, je le comprends. C’est surprenant de voir combien de mes clients sont des types tout à fait ordinaires, qui veulent juste un peu plus de piment dans leur vie. Généralement, ils arrivent sur ma page de vente de culottes sales et se dirigent ensuite vers la boutique.

Qu'attendent-ils lorsqu'ils achètent chez vous ?

Mes clients veulent une expérience authentique et tout est question d’intimité – il est donc important qu’ils sentent qu’ils reçoivent de l’attention. Pour beaucoup, il s’agit moins de la culotte que de la connexion avec une femme. Une fois qu’ils ont reçu la culotte, ils m’envoient souvent des photos d’eux en train de la porter, ou ils me racontent comment ils se sont fait plaisir avec – c’est une extension de l’expérience et elle m’excite énormément. Les acheteurs potentiels aiment bien que mes sous-vêtements souillés par divers produits indiqués dans mes conditions générales soient accompagné d’un aspect à la couleur de l’urine, et cela ne me dérange pas du tout de donner cette apparence à mes sous-vêtements. De même, on retrouve des gens qui sont excités par le sang des règles, mais encore une fois, je ne juge personne pour ses préférences, bien au contraire.

 

Votre travail a-t-il un impact sur vos relations avec les hommes ?

Mon homme est au courant de mes activités de vente de lingerie sale, même si on en parle pas forcément à la maison. Il n’y a pas d’interactions physiques avec ma lingerie, puisque je me contente simplement de faire comme si elles avaient été portées. Il n’y a donc aucune forme de trahison apparente ressentie par mon homme. De toute façon, il n’a pas le choix, sur le plan émotionnel, je prends un énorme plaisir à ressentir l’envie de mes clients potentiels, outre l’apport financier de mes services. Après tout, c’est un fétiche à l’instar d’autres jeux de rôles sexuels, l’achat de sous-vêtements féminins, cela ne fait de mal à personne et c’est quelque chose qui procure de l’excitation, non ?

Sentez-vous que certains acheteurs de veulent avoir le dessus sur vous ?

Effectivement, dans ce domaine, et c’est véritablement normal, il y en a qui ont un sentiment de propriété, lorsqu’ils achètent mes strings usagés. Quand cela arrive, j’essaie de prendre mes distances au maximum, en leur expliquant qu’ils paient pour acheter des dessous sales, et non pour que je m’attarde exclusivement à leur envoyer des messages sexuels. Bien sûr, si je le peux, avec mes clients les plus fidèles notamment, j’aime entretenir par message une animalité et une connexion avec mes acheteurs. Cela passe par les voir jouer par message avec mes petites culottes ou en leur répondant quand je ne suis pas surchargée par les commandes. 

 

Vous consacrez-vous seulement à la vente ?

J’ai réalisé qu’il y avait un grand marché pour l’humiliation et beaucoup des hommes qui achètent les culottes aiment être humiliés aussi. Je compte à terme humilier les gens qui le désirent, et qui veulent me payer pour ça, notamment mes plus fidèles clients de ce site. J’ai déjà fait quelques tests de préparation avec certains de mes petits choux, avec des techniques d’humiliation qui vont de faire écrire des phrases telles que « je ne désobéirai point à la maîtresse », à lécher mes petites culottes fraîchement envoyées par mes soins, en passant par lécher la cuvette des toilettes ou jouer au chien avec un de mes sous-vêtements. Vous savez, j’aime la créativité, mais aucun cas quelque chose sera fait sans avoir le consentement du ou de la principale intéressée.

 

Le temps de livraison de la lingerie sale est-il globalement respecté ?

De manière générale, oui. Comme je l’ai indiqué sur une autre partie du site, la livraison des culottes sales s’effectue de deux et quatre jours. Dans un autre registre, il arrive parfois que j’ai des dizaines de commandes en une journée et vu que je ne suis pas encore Wonderwomen, malgré mon pouvoir d’attraction sexuel, il me faudra un peu plus de temps pour envoyer les colis.

Qu'envisagez-vous à terme ?

Pour l’instant, je ne l’envisage pas beaucoup. J’ai déjà beaucoup de projets à l’avenir comme vous pouvez le constater dans le reste de mes réponses aux questions. Maintenant au-delà de la vente de culottes usagées, il est vrai que la possibilité de voir mes clients avec mes chaussettes sales ou mes soutiens-gorges à l’avenir, ne me déplairait pas non plus. Néanmoins, il faut que je garde les pieds sur terre en terme de logistique car l’envoi de ma lingerie animée de vie me prend vraiment beaucoup de temps. Il ne faudrait pas pour lors que je dégrade la qualité de mes objets sexuels au détriment de la diversification des objets de fantasmes. 

Frais de ports gratuits

Les frais de ports sont gratuits. Recevez votre culotte sans payer le transport.

Odeurs et traces assurées

Produits spécifiquement tâchés et parfumé à la main.

Des prix justes

Mes prix sont alignés avec les autres filles et ma qualité est meilleure.

Livraison rapide

Livraison en France, en trois jours maximum.